Le BLOG

Que se passe t-il chez Vignoblexport ?

27/01/2019

Exportation de vin aux USA : ce que change la taxe Trump pour les vignerons français

Exportation de vin aux USA : ce que change la taxe Trump pour les vignerons français
Suite à l’autorisation accordée aux Etats-Unis par l’Organisation Mondiale du Commerce d’appliquer des droits de douane surtaxés, pour les avions et pour des produits industriels et agricoles importés de l’Union Européenne, dont le vin français, de nouvelles taxes sont entrées en vigueur depuis le 18 octobre. Quels vins sont concernés ? Quelles conséquences pour les vignerons français ?

Les vins français concernés par la taxe

Un document de 12 pages dresse aujourd’hui la liste de l’ensemble des produits (aéronefs, vins, fromages, huile d’olive…) et des pays concernés par la taxe Trump, officielle depuis le 18 octobre 2019. On en recense plus de 150.

Concernant les vins français, l’information officielle annonce :

  • le passage d’une taxe de 0 % à une taxe de 25 %
  • pour les vins français dits « tranquilles » (non-effervescents)
  • présentant un degré d’alcool inférieur ou égal à 14 °C
  • conditionnés en contenants de format inférieur à 2 litres.

Cette évolution est également valable pour les marchandises en provenance d’Allemagne, d’Espagne et du Royaume-Uni.

Ce que cela change pour les vignerons exportateurs ?

Cette taxe impacte directement le chiffre d’affaires des vignerons.

Le système d’exportation de vins vers les Etats-Unis répond à une règle mise en place lors de la prohibition, dans les années 1930. Le « three tier system » impose une règle d’or : le producteur n’est pas autorisé à vendre en direct au consommateur. Trois acteurs se partagent ainsi le marché : le producteur, l’importateur ou le distributeur, et le détaillant. C’est ce dernier qui peut vendre au client final.

Un producteur français doit ainsi obligatoirement passer par un importateur ou un distributeur grossiste qui vend ensuite au détaillant. Chaque acteur réalisant une marge, une bouteille vendue autour de 5 dollars par le vigneron français peut voir son prix cinq à six fois supérieur en boutique. L’augmentation de la taxe douanière s’ajoute à ce système et menace la rentabilité des vignerons français à l’export vers les Etats-Unis.

Quelles réactions face à cette taxe ?

Plusieurs vignerons français ont déjà reçu des demandes en lien avec ce changement de taxe : des vins de plus de 14°C ou des packaging permettant de passer au-delà de la limite des 2 litres. Des conditions qui ne sont pas sans conséquences : expédier des vins aux degrés supérieurs à 15 degrés vers les Etats-Unis implique des changements de catégorie administrative et l’établissement d’une nouvelle approbation de l’étiquette (COLA).

Des négociations sur les marges des acteurs du système des trois tiers et sur les prix de vente du vin vont vraisemblablement s’opérer désormais. L’enjeu pour les vignerons français étant de rester attractifs et rentables.

Des aides pour compenser l’augmentation de la taxe ?

Des discussions sont en cours pour soutenir la filière viticole. Le commissaire européen Phil Hogan aurait ainsi proposé au ministre de l'Agriculture français Didier Guillaume, d'introduire de la flexibilité dans les opérations de promotion cofinancées par l'Union européenne, afin notamment de pouvoir changer les marchés ciblés.

Il aurait également proposé d'augmenter l'aide au financement des campagnes, afin d'alléger leur coût pour les opérateurs.

La place du marché américain dans l’exportation de vin français

Les États-Unis sont la première destination des exportations françaises de vin en valeur, avec 1,7 milliard d’euros d’exportations. Ces chiffres témoignent d’une croissance de 32 % sur les 5 dernières années que l’on peut imputer à la progression significative des exportations de vin tranquille embouteillé et notamment de Bordeaux vers ce marché (+ 23 % vs 2017 en valeur).

Les origines de cette taxe ?

L’augmentation de la taxe douanière sur les vins français importés aux Etats-Unis tient ses origines d’un différend de plus de 15 ans quant à des aides publiques accordées par l’Union européenne au secteur aéronautique, pour un montant estimé à 7,5 milliards d'euros. L'Organisation mondiale du commerce a décidé en mai 2019 que l’Europe avait illégalement subventionné plusieurs modèles d’Airbus. En représailles, les Etats-Unis ont pris des mesures visant à récupérer 7,5 milliards de dollars de dommages et intérêts.

D’autre part, le président américain se plaint depuis longtemps des tarifs douaniers appliqués sur le vin californien en France. En novembre 2018, ce dernier avait annoncé sur Twitter qu’il fallait que cela cesse.

Une autre taxe à venir ?

En juillet 2019, la France a mis en place une taxe GAFA* qui impose les géants du numérique à hauteur de 3 % de leur chiffre d’affaires réalisé en France. En réponse, les autorités américaines envisageaient de mettre en place une nouvelle taxe sur certains produits français à partir de janvier 2020, en augmentant les droits de douane. Parmi les produits concernés : de nombreux fromages, les yaourts, des produits cosmétiques tels que le savon et le maquillage, les sacs à mains, mais aussi le vin pétillant. Ces surtaxes devaient atteindre 100 % de la valeur de la marchandise. Cette annonce faite le 02 décembre 2019 et dont la mise en application était attendue le 14 février 2020.

Le 20 janvier, Emmanuel Macron annonce que suite à un entretien téléphonique avec Donal Trump, cette augmentation douanière n'aurait finalement pas lieu : 

*GAFA : acronyme désignant les géants du web (Google, Apple, Facebook, Amazon)

Crédit photo : © freshidea - stock.adobe.com

Rédaction : La Petite Maison à Plumes

Dernière mise à jour : 27/01/2020

20/01/2020

Brexit : comment les vignerons français peuvent-ils se préparer ?

La date effective de sortie du Royaume-Uni de l’Union Européenne est fixée au 31 janvier 2020. Elle inaugurera une période de transition jusqu’au 31 décembre 2020, au-delà de laquelle de nouvelles règles de fonctionnement, de circulation et de commerce s’imposeront. Quelles conséquences peut-on anticiper pour le commerce de vins ? Comment les vignerons français peuvent-ils se préparer ? Doivent-ils s’inquiéter ?
16/01/2020

Nouvel An chinois - quelles sont les dates à retenir et les délais à prévoir

En Chine, le Nouvel An chinois est une des fêtes les plus importantes, et l'occasion de se retrouver en famille. Encore appelée fête du printemps, le Nouvel An chinois 2020 débutera le samedi 25 janvier et célébrera le rat de métal.
Expéditions
Import / Export
Opérations de groupage
France - Union Européenne - Monde
Enlèvements
Toutes zones
Viticoles françaises
y compris la Corse
Partenaires
Dédiés
aux États-Unis et en Chine
Contact
Téléphone
09 80 80 20 20
Adresse
29 Boulevard Jean Jaurès
45 000 ORLÉANS
FRANCE
© 2016 VIGNOBLEXPORT - Tous droits réservés - Mentions légales
En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à vous proposer une meilleure expérience sur notre site grâce à l'analyse de votre navigation (Google Analytics)
Accepter Refuser En savoir +